Randonnées dans les Vals d’Aix et d’Isable

Des idées de randonnées à pied ou en VTT, pour découvrir des points d’intérêts et curiosités naturels ou patrimoniaux des Vals d’Aix et d’Isable, et comprendre pourquoi  l’APPRAI est attachée à la préservation de ce terroir unique, que des projets industriels tels ceux de Vents d’Oc à Pommiers et Amions, altéreraient irrémédiablement :

  1. Chizonnet
  2. De amions à Pommiers par le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

1. Chizonnet

Bâtiment de la centrale hydraulique de Chizonnet sur les bords de l’Aix

A la découverte d’une installation hydro-électrique centenaire, produisant de l’énergie renouvelable au bénéfice de la collectivité, sans nuisance pour son environnement.

Itinéraire :

Départ : Du hameau Le Moulin Neuf, sur la D38 entre Saint-Germain-Laval et Saint-Martin-la-Sauveté, à 2,5 km de Saint-Germain-Laval
(GPS : 45.835280, 3.987700 ; Altitude : 381 m)
Distance : 8,5 kilomètres en boucle
Dénivelée : +/- 375 mètres
Durée : 2 heures 30

Description : Au parking du hameau Le Moulin Neuf, prendre la petite route plate qui longe la rive gauche de l’Aix en direction du Pont Morut (balisage PR jaune). L’itinéraire suit le sentier balisé (jaune) sur les 3/4 du parcours, du point de départ jusqu’à la cote 508 ; à cet endroit, quitter le balisage jaune et prendre à droite la petite route passant par le hameau de Marcilleux, pour rejoindre le point de départ.

Curiosité de la randonnée : la centrale hydraulique de Chizonnet
5 km du point de départ)

Les eaux de l'Aix ont toujours été utilisées pour animer moulins et scieries. On dénombre une dizaine de prises d'eau et biefs entre Saint-Just-en-Chevalet et Pommiers. Certains de ces emplacements ont été repris pour installer des micros centrales hydro-électriques. Celle de Chizonnet a été construite en 1905 dans la partie la plus sauvage des gorges de l'Aix. Les aménagements comprennent un barrage de prise d'eau, un canal d'amené, une conduite horizontale en acier riveté puis une conduite forcée jusqu'à l'aplomb de la centrale. La production annuelle moyenne des trois turbines (3 millions de kWh) permet de répondre aux besoins d'environ 800 foyers.

Canal d’amené des eaux de l’Aix

Arrivée de la conduite forcée dans la centrale

Les trois turbines

Panneau directionnel des itinéraires de Petite Randonnée au canal de Chizonnet (Prendre à droite « Les balcons »)

Pureté des eaux de l’Aix : un coin propice à une baignade après la passerelle de Chizonnet

Sur la fin du parcours, vue panoramique de Saint-Germain-Laval et de la plaine du Forez depuis les hauteurs de Marcilleux

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

2. De Amions à Pommiers par le chemin de Saint-Jacques de Compostelle (GR765)

Départ :  Mairie d’Amions (GPS : 45.877475, 4.03400 ; Altitude : 473 m)
Arrivée : Pont de Pommiers (GPS : 45.826110, 4.066540 ; Altitude : 339 m)
Distance : 7,7 km
Dénivelé : +44/-181 m
Durée : 2 heures
Niveau :  Facile

Description :

Cet itinéraire facile, majoritairement en descente, emprunte un tronçon du chemin historique de Saint-Jacques de Compostelle (balisage GR765 rouge et blanc) ; la branche de Cluny au Puy-en-Velay traverse la plaine du Forez dans toute sa longueur, en passant par Amions et Pommiers-en-Forez,
où se trouvent des gîtes jacquaires.

Au départ du village d’Amions, situé sur une colline à 473 m d’altitude, vous découvrirez un panorama grandiose sur la plaine du Forez sur Sud, les Mont du Forez à l’Ouest (1631 m) et les Monts du Lyonnais à l’Est (1004 m).
Vous traverserez ensuite la Forêt de Bas, une des rares grandes zones boisées existant encore dans la plaine du Forez ; son boisement de chênes complantés de pins est caractéristique d’une forêt de plaine.
Pour terminer vous traverserez le village médiéval fortifié du Vieux Pommiers, site clunisien, avec son église romane (11ème-12ème siècles) et son prieuré (15ème siècle), avant d’atteindre le pont gothique sur l’Aix (14ème siècle) doté d’une belle vue sur le site historique classé.

Ces 3 sites sont menacés par les 2 projets industriels éoliens du promoteur Vents d’Oc sur les communes d’Amions et de Pommiers : en effet celui-ci prévoit d’implanter 12 éoliennes de 180 mètres de haut (c’est-à-dire 6 fois la hauteur du clocher de l’église de Pommiers) réparties dans 2 zones : 6 dans la forêt de Bas et 6 dans la plaine à proximité du village de Pommiers.
La forêt de Bas, qui héberge une ZNIEFF (Zone Naturel d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique) est le refuge de chauve-souris et de nombreuses espèces d’oiseaux, dont le Milan royal protégé et menacé : elle va être complètement saccagée par l’ouverture de chemins de 6 mètres de large et le déboisement nécessaires à l’implantation des éoliennes industrielles.
Le village de Pommiers sera quant à lui situé à moins de 1500 mètres de la 2ème zone d’implantation des éoliennes, avec un impact visuel direct sur le patrimoine historique.
C’est pourquoi l’APPRAI, Association pour la Protection et la promotion du Patrimoine Rural et de l’environnement des vals d’Aix et d’Isable, s’oppose aux projets éoliens du promoteur Vents d’Oc

Départ : Amions – Place de l’église et de la mairie
Amions : Point météo-rando
Amions : vue sur la plaine du Forez
Passage du chemin de Saint-Jacques de Compostelle dans la Forêt de Bas

Le chemin historique de Saint-Jacques de Compostelle est labellisé « Itinéraire culturel du Conseil de L’Europe » depuis 1987 : l’objectif de ces itinéraires est de démontrer, à travers le voyage dans l’espace et dans le temps, que le patrimoine des différents pays d’Europe et leur culture contribuent à une histoire et une identité partagées.

Forêt de Bas : la chesnaîe
Vue sur les Cornes d’Urfé (colline de droite au fond)

Le château des Cornes d’Urfé (12ème-16ème siècles) fut le siège de la famille des seigneurs d’Urfé au Moyen-âge et permettait de surveiller toute la région depuis ce belvédère exceptionnel (933 m).
Il a été abandonné à la Renaissance quand les seigneurs d’Urfé firent construire le château de la Bâtie d’Urfé dans la plaine du Forez plus hospitalière.

« Boutasse » (mare, trou d’eau en patois forézien)

De nombreux étangs ont été creusés dans la plaine du Forez au Moyen-âge pour la pisciculture, dont certains furent asséchés au 19ème siècle pour des raisons sanitaires. Ceux qui restent sont le refuge d’une riche biodiversité (aigrettes, hérons, petits rapaces, salamandres, grenouilles, chauves-souris, rats musqués…) qui peut donner lieu à un classement en ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique).

Hameau de Dagues : vue des Monts du Forez (1631 m)
Arrivée sur Pommiers par le chemin de Saint-Jacques : le clocher de l’église romane
Enceinte fortifiée du vieux Pommiers (Porte Charles VII) et l’église romane
Vue sur le prieuré de Pommiers depuis le pont gothique de la Valla (14ème siécle)

Ressources et contacts :

A Amions :        
– Gite communal : 06 86 91 49 57 – 06 18 36 15 92
– Bar-auberge du Bourg : 04 77 64 40 88
– Mairie : 04 77 64 40 88

A Pommiers :
– Gite communal : dans le vieux village
– Camping de l’Aix (accueil jacquaire) (saisonnier) :
04 77 65 43 54 – 06 49 00 97 00
– Restaurant La Terrasse de Pommiers (saisonnier) : 04 77 64 51 93
– Bar-restaurant Le Savigny (toute l’année) : 09 80 88 28 56

Service de taxi : Gouilloud Guy (service 24/7) : 04 77 65 43 10


Photomontages des projets éoliens entre Amions et Pommiers :

Pour vous rendre compte des impacts visuels réels des éoliennes géantes (180 mètres) sur ces sites naturels et historiques traversés par le chemin de Saint-Jacques, rendez-vous sur la page suivante : http://apprai.fr/photomontages/


Cliquez-ici pour télécharger le descriptif de l’itinéraire en PDF